A savoir : la mode est l’industrie la plus polluante, après celle du pétrole !

L’industrie de la mode et du textile est la deuxième industrie la plus polluante au monde. La production d’un vêtement a plus d’impact écologique que l’on ne pense. Entre sa fabrication qui gaspille les ressources, et l’utilisation de produits chimiques qui pollue les eaux, l’émission de carbone engendré n’est pas sans conséquence.

L’industrie de la mode en quelques chiffres

Un simple t-shirt nécessite plus de 2.000 litres d’eau pour sa fabrication. Et ne parlons même pas de la culture du coton, la matière première la plus courante, qui est une des plus polluantes à l’échelle mondiale. La teinture utilisée pour les vêtements est responsable de 17 % à 20 % de la pollution de l’eau à l’internationale. Lors de la fabrication de vêtements, 60 Milliards de tissu sont gaspillés et jeter. Mais il y a également le taux de vêtements jetés dans les décharges, qui s’élève à 10,5 Millions. Au-delà de l’aspect industriel, il y a également un côté humanitaire. Les grandes entreprises textiles surexploitent ses employés pour produire plus en économisant beaucoup. Certains ont même confirmés ne pas payer leur employé au salaire minimum, mais en dessous.

Osez dire non à la surconsommation !

Acheter des vêtements est devenu une institution pour beaucoup de personnes. Les prix bas et les nouvelles tendances poussent à la consommation excessive. Les études ont démontré qu’une personne achète plus qu’elle n’en a besoin. Un des plus gros problèmes liés aux industries textiles est la surconsommation qui a pour effet de produire des déchets inutiles. La durée de vie d’un vêtement, surtout dans les marques de premier prix, est très courte. On s’en sert, on s’en lasse et on en rachète un autre, à tel point de devenir un cercle infernal.

Que faire pour limiter les dégâts ?

En premier lieu, commencer par acheter des vêtements d’occasion. Cela peut rebuter beaucoup de personnes de mettre des vêtements déjà porter par d’autres, mais pourtant, c’est devenu une véritable tendance. Au-delà du fait qu’acheter d’occasion revient moins cher, vous aurez la chance de contribuer à donner une seconde vie au vêtement. Il sera ainsi recyclé, et aura une meilleure durée de vie. Surtout, car cela permettra une économie de ressource. Bien sûr, vous pouvez également essayer le troc et les échanges. Eh oui, cette méthode s’applique également aux vêtements. Si vous n’êtes pas friand de ces modes d’achats, optez alors pour les marques plus éthiques et plus éco-responsables. Il y en a de plus en plus sur le marché, et ce n’est pas pour déplaire. Un vêtement continue à produire des substances toxiques après sa confection, au lieu de jeter directement, donnez-lui une seconde vie. Au moins, cela limitera les déchets puisque seul 1% des textiles sont recyclés. Revendez vos vêtements, ce qui vous fera en même temps une petite cagnotte.

Mode éthique: quelle marque de sport choisir?
Pourquoi cet hiver il faudra privilégier les fibres naturelles pour vous protéger du froid