Devenir végétarienne dans une famille qui ne l’est pas : quelques conseils !

De plus en plus d’enfants et de jeunes choisissent aujourd’hui de devenir végétarien. Cet engouement tient son origine de la conscience collective sur les souffrances animales. C’est une décision qui peut créer des tensions, surtout lorsqu’on vit avec une famille qui n’est pas végétarienne. Voici quelques conseils au quotidien pour que tout se passe au mieux.

Faire les courses ensemble

Pour habituer votre famille à votre nouveau mode de consommation, vous devez commencer par faire les magasins ensemble. Il existe une multitude de produits végétariens qui ne disposent pas d’un sceau spécifique. Vos proches peuvent choisir des plats qui ne vous conviennent pas ou qui ne sont pas vegan. C’est donc très important de leur indiquer vos goûts. De plus, vous pourrez indiquer les magasins spécialisés qui vendent des produits végétariens. Faire les courses en famille permet également de voir ce que l’un et l’autre mangent. Cela contribue également à permettre à chacun de faire l’épicerie en solo, sans se tromper de produit, que ce soit pour le végétarien ou l’omnivore de la famille.

Déterminer le repas végétarien classique préféré

Pour devenir végétarien dans une famille qui ne l’est pas, il est aussi conseillé de trouver une recette favorite. Cela peut devenir un classique qui permettra à vos proches de cuisiner pour vous en étant sûr de vous faire plaisir. En semaine, c’est toujours agréable de faire plaisir. Cette astuce permet à votre famille de partager des moments heureux avec vous. Cela vous permet également de faciliter votre passage vers le végétalisme auprès de vos proches, mais aussi de tamponner les éventuelles querelles. Un bon repas permet toujours de rapprocher les plus réfractaires.

Apprendre à cuisiner avec des ingrédients différents et aller au restaurant

Pour ne pas vous imposer, vous devez diversifier autant que possible votre menu. En effet, les ingrédients de tous les jours peuvent être intégrés dans une alimentation végétalienne. Il suffit de faire des compromis et surtout de bien diversifier les aliments à la maison. Lorsque vous décidez de faire un repas familial, apprenez à vos proches à goûter vos plats sans viande. Bien que le contraire ne soit pas possible, cette astuce vous permet de convaincre vos proches que votre alimentation peut être juteuse. C’est juste une question d’habitude, il faut toujours essayer d’arrondir les angles au lieu d’imposer votre régime pour devenir végétarien. S’ils n’aiment pas, au moins vous aurez essayé.

Certes, c’est assez difficile d’aller au restaurant lorsqu’on est végétarien, mais cela peut quand même se faire. Il vous suffit de commander un plat sans viande. Il existe également des établissements qui proposent deux cartes, une pour les omnivores et une autre pour les végétariens. C’est très pratique. Le but de la manœuvre est de partager les mêmes moments, tout en montrant à votre famille que vous pouvez sortir sans trop de difficultés, malgré votre nouveau régime.

Viande bio, de vrais bénéfices santé ?
Comment se mettre au bio quand on est fauchée ?