Portrait : qui est Greta Thunberg ?

Greta Thunberg, jeune femme âgée de 16 ans, a fait la une des journaux en 2018 en inspirant les grèves climatiques internationales et en prenant la parole lors de la manifestation Extinction Rebellion avant de rencontrer des hommes politiques britanniques. Voici des détails sur le parcours et le rôle de cette adolescente dans la lutte contre le réchauffement climatique.

Greta Thunberg : ses débuts dans la lutte pour le climat

Née à Stockholm (Suède) en janvier 2003, Greta Thunberg est la fille de Malena Ernman, qui a abandonné sa carrière internationale de chanteuse d’opéra en raison des effets de l’aviation sur le climat. Son père, Svante Thunberg, est un acteur. Greta est atteinte du syndrome d’Asperger, qui, par le passé, a eu des répercussions sur sa santé. Elle considère que son état n’est pas un handicap, mais un cadeau qui lui a ouvert les yeux sur la crise climatique.

L’adolescente suédoise a attiré l’attention du monde lorsqu’elle a organisé une grève scolaire pour le climat devant le Parlement suédois en août 2018. Elle a déclaré qu’elle était inspirée par la militante des droits civiques américaine Rosa Parks, qui avait refusé de céder sa place à un passager blanc dans un bus à identité raciale.

Sa grève a incité des dizaines de milliers d’étudiants du monde entier à rejoindre le mouvement « FridaysforFuture », qui consiste à protester contre le changement climatique chaque vendredi, aux heures d’école.

Une grève pour le climat étendue à l’échelle mondiale

Greta Thunberg,  âgée de 16 ans, à la tête de cette grève mondiale pour le climat, est devenue la vedette d’un mouvement mondial au cours de l’année dernière en tant que leader d’un mouvement de jeunesse qui pousse les gouvernements et les entreprises à faire face à la crise climatique. Le 20 septembre, environ 4 millions de personnes dispersées dans une centaine de pays sont descendues dans la rue pour la plus grande manifestation de l’histoire sur le changement climatique.

Des étudiants de toute la ville de New York ont ​​été autorisés à s’absenter de l’école pour prendre part à la grève climatique mondiale. Au Royaume-Uni, les grévistes étudiants sont soutenus par le Congrès des syndicats et Amnesty International. Ce dernier appelle les responsables du monde entier à soutenir également les manifestations initiées par Greta Thunberg.

Greta Thunberg nominée au prix Nobel de la paix

En 2019, Greta Thunberg a été nominée pour le prix Nobel de la paix par des députés du Parlement suédois. Le magazine Time l’a désignée comme étant parmi les 100 personnalités les plus influentes de l’année. Les politiciens nationaux, les responsables internationaux, les universitaires et les précédents lauréats sont parmi ceux qui peuvent désigner des lauréats potentiels.

Le prix est annoncé en octobre et sera remis en décembre dans la capitale norvégienne, Oslo. La jeune femme de 16 ans a été nommée par trois députés norvégiens.

Si Greta Thunberg gagnait, elle serait le plus jeune récipiendaire depuis la Pakistanaise Malala Yousafzai, âgée de 17 ans lorsqu’elle a reçu le prix.

La ville de Göteborg en Suède, élue ville la plus durable du monde
Tendance Tiny House : un habitat écologique et autonome